Les biais cognitifs : les comprendre et les gérer pour ton succès entrepreneurial

Comprendre ce qu’est un biais cognitif est clé dans l’acquisition d’un meilleur mindset. C’est ainsi que tu vas pouvoir mieux les gérer dans l’optique de ton propre succès entrepreneurial. En effet, les biais cognitifs jouent un rôle majeur dans la perception de la réalité, dans la prise de décisions et la planification stratégique. En tant qu’entrepreneur, solopreneur, tu sais à quel point ces trois éléments sont importants en entrepreneuriat, business. Tout compte pour ta réussite ! Aussi bien le mindset, le psychique, que les compétences, la stratégie et les actions. Alors, prêt à découvrir tes biais cognitifs et à faire de ton cerveau, le meilleur allié de ton indépendance ?

Les biais cognitifs en quelques mots

Pour commencer, qu’est-ce que les biais cognitifs ? En quelques mots, un biais cognitif est une déviation dans le traitement cognitif d’une information. Le terme cognitif étant relatif à notre acquisition de connaissances, cela implique certains facteurs psychiques propres à chacun vont directement venir influencer notre acquisition. En outre, notre traitement et nos choix quant aux connaissances, informations. C’est une déviation de la pensée logique et rationnelle, quant à la réalité.

Comme le précise usabilis.com, un biais cognitif est un « schéma de pensée trompeur et faussement logique, une croyance subjective inconsciente ». Ainsi, c’est cette forme de pensée qui permet généralement à une personne de porter des jugements, de prendre des décisions, de faire des choix. Les biais cognitifs interfèrent dans nos choix, nos prises de décisions. Et ce, tout particulièrement lorsque le temps est limité et la quantité d’informations trop importante. Le raisonnement est ainsi perturbé, « dysfonctionnel ».

A chaque passage à l’action, chaque envie de donner du sens à tel ou tel événement, ton cerveau utilise les biais cognitifs, des croyances subjectives plus ou moins inconscientes… C’est un mécanisme automatique. Être conscient de ce mécanisme, te permet de mieux comprendre ton fonctionnement et de progressivement apprendre à exercer ton libre choix.

Modèles et catégories de biais cognitifs

Le modèle de référence concernant les biais cognitifs est celui de Buster Benson, entrepreneur et auteur, le « Cognitive Bias Codex » développé en 2016. Dans son codex, Benson comptabilise une centaine de biais différents. D’autres modèles classent jusqu’à 250 biais cognitifs dans les six catégories suivantes :

1.       Sensori-moteur – croyances liées aux sens et à la motricité ;

2.       Attentionnel ;

3.       Mnésique – liés à la mémoire ;

4.       Jugement – distorsions quant aux capacités de jugement ;

5.       Raisonnement – paradoxes dans le raisonnement ;

6.       Personnalité – en lien avec la culture, la langue, le contexte social de la personne…

Dans des domaines comme le marketing, la publicité, l’UX design, le monde des affaires de façon plus générale ; connaître les biais cognitifs permet de mieux comprendre et d’anticiper les besoins et comportements des prospects.

Les biais cognitifs : perception de la réalité, prise de décisions et planification stratégique

A présent que tu as davantage compris ce que sont les biais cognitifs, entrons plus au cœur de ce que tu dois veiller en tant qu’entrepreneur concernant cette thématique. Tout comme la liste de valeurs, ces biais sont déterminants pour booster ton mindset et ta motivation. Parmi les biais cognitifs qui influencent nos décisions et peuvent affecter la planification stratégique, notons trois biais majeurs.

Le premier est le biais dit de « sur-confiance ». Ce biais cognitif est à surveiller attentivement car il nous fait surestimer nos capacités et sous-estimer les risques liés à nos décisions. Par exemple, en tant qu’entrepreneur, tu peux être trop confiant quant à la réussite du lancement de ton nouveau produit ; alors qu’en réalité tu manque de données, d’éléments neutres, tangibles pour étayer cette conviction.

Le deuxième est le biais de « statu quo ». Ce biais désigne une situation figée, un état d’immobilisme. Il nous incite à préférer poursuivre dans la situation actuelle plutôt que d’adopter des changements – mêmes lorsqu’ils sont logiquement justifiables. Dans un contexte entrepreneurial, cela se traduit par des résistances aux changements malgré des signaux clairs de nécessité d’adaptation.

Le troisième est le biais d’« aversion à la perte ». Concrètement, l’aversion pour la perte est un biais comportemental faisant référence au fait que les humains attachent généralement plus d’importance à la perte qu’à un gain potentiel équivalent. Cela peut entraîner de réelles aversions pour le risque. Ce qui est particulièrement problématique pour la prise de décisions et la réussite des entrepreneurs !

Conseils pour reconnaître et atténuer ces biais en tant qu’entrepreneur

Ainsi, voici quelques conseils globaux, applicables dès aujourd’hui pour reconnaître et atténuer ces biais dans vos perceptions et décisions :

·         Effectuer des collectes de données objectives : tu dois t’appuyer sur des données solides plutôt qu’uniquement sur leurs intuitions. Cette collecte objective aide à atténuer la sur-confiance en fournissant des informations neutres, réelles ;

·         Se remettre régulièrement en question : remets régulièrement en question tes hypothèses, tes décisions. L’objectif est donc de créer un environnement où le doute est sain. Un environnement dans lequel la recherche de preuves tangibles est optimal ;

·         Consulter des pairs et des experts : régulièrement, il peut être judicieux de susciter des regards externes. Ces tiers vont également contribuer à réduire les biais mentionnés ci-dessus ;

·         Examiner des alternatives : lors de planifications stratégiques, tu dois examiner d’autres possibilités, des alternatives, même si elles sont moins familières. Cela va permettre d’atténuer le biais de statu quo.

·         Gérer les risques : plutôt que d’éviter complètement le risque, apprends à les gérer de manière proactive. Cela va réduire progressivement la mise en place de mécanismes de contrôle, d’aversion pour la perte.

Les biais cognitifs en relations d’affaires

Enfin, ce qu’il faut bien avoir à l’esprit c’est qu’en plus d’être personnellement influencé par les biais cognitifs, ceux-ci vont également venir influencer les relations d’affaires.

Globalement, dans un contexte d’affaires, professionnel, où les négociations, la communication fait toute la différence, plusieurs biais cognitifs sont particulièrement parlants :

·         Le biais de confirmation : en tant que personne, tu auras tendance à interpréter et te rappeler d’informations de manière à confirmer tes croyances existantes. En relation d’affaires, cela implique d’accorder plus d’attention aux informations qui soutiennent tes opinions, ce qui peut t’empêcher là aussi de voir la réalité business de façon objective ;

·         Le biais de groupe : conformité aveugle avec les normes du groupe, même si elles ne sont pas les plus appropriées pour la situation, la problématique en question ;

·         Le biais de projection : avoir tendance à attribuer ses propres traits, valeurs, croyances, intentions aux autres. En milieu entrepreneurial, cela peut conduire à des malentendus. En outre, à des conflits si l’on suppose en tant qu’entrepreneur que nos clients, partenaires commerciaux pensent et ressentent les mêmes choses que nous ;

·         Biais de focalisation : ce biais se produit lorsque les personnes se concentrent de façon excessive sur un aspect particulier d’une situation, en ignorant d’autres informations clés. En business, cela peut entraîner des décisions inadaptées en raison d’une focalisation excessive sur un seul angle, un seul facteur…

Biais cognitifs et applications en entrepreneuriat

Reconnaître, mettre en place des stratégies pour atténuer l’impact de nos biais cognitifs en relations d’affaires est un long processus de travail ! Le but étant une compréhension approfondie des biais cognitifs en relations d’affaires. Le but est d’avoir des interactions plus efficaces, fluides, harmonieuses ; ainsi que des décisions plus éclairées. Il s’agit ainsi d’inclure progressivement l’adoption de pratiques de communication ouvertes. Avec une pensée critique, un effort délibéré pour se positionner du point de vue des autres.

En somme, comprendre et bien gérer les biais cognitifs est clé pour ton succès entrepreneurial. Ton cerveau et son fonctionnement, la gestion de ton mental fait toute la différence dans ton dépassement de soi et la réalisation de tes objectifs !

Merci pour ta lecture ! Pour finir, je veux t’inviter à rejoindre l’écosystème Mental Illimité™ pour t’aider à passer de la confusion et l’inertie à l’impulsion de ton momentum avec ma “Roadmap” en 7 étapes. La première phase de ma « roadmap » consiste à créer une nouvelle énergie !

Clique sur le lien dès maintenant pour t’inscrire à mon prochain workshop offert MPX :

https://bit.ly/WorkshopPuissanceX

Tarik Jem

Agent catalyseur X

Nos articles